Les bienfaits de la danse traditionnelle sur le bien-être physiologique, psychologique et social

Par Mélanie Boucher, étudiante en psychologie et trésorière de l’organisme Les Petits Pas Jacadiens.

La pratique de la danse traditionnelle aurait des effets très positifs sur la santé physique et mentale, mais aussi sur l’engagement social. « La danse fait également appel à la cognition, au contrôle des mouvements du corps et aux sentiments d’inclusion et d’engagement social, des facteurs fondamentaux qui contribuent à une meilleure santé mentale et au bien-être », déclare la chercheuse en kinésiologie Heather Foulds.[1]

La danse est une activité qui permet la libération de plusieurs hormones appelées les « hormones du bonheur », entres autres la dopamine, la sérotonine, l’ocytocine.[2] La dopamine est un neurotransmetteur aussi appelé la « molécule du plaisir ». Cette molécule contribue à l’activation du système de récompense du cerveau et permet ainsi au danseur de ressentir du plaisir. L’activation du système de récompense du danseur lui apporte autant de plaisir que la consommation de drogues pour le toxicomane, à la différence que la consommation de danse est bénéfique et saine pour la santé.

La pratique de la danse permet aussi la sécrétion de la sérotonine.[3] Ce neuromodulateur contribue à la régulation des comportements, de l’humeur, de l’anxiété et même de l’apprentissage. Elle serait également impliquée dans la motivation et la prise de décision.

La mise en mouvement du danseur contribue aussi à la libération de l’ocytocine. Cette libération est encore plus grande lorsque nous giguons ou dansons en groupe. L’ocytocine, comme la dopamine et la sérotonine, a des effets non contestables sur la santé physique et psychologique, mais aussi sur le développement de nos relations avec les autres. L’ocytocine joue un rôle primordial dans le développement des liens qui se crée entre les individus. Cette hormone, en venant diminuer la quantité de cortisol dans notre système, et donc diminuer notre réponse de stress, contribue au développement du lien social qui nous unit à nos proches. On dit de l’ocytocine qu’elle est l’hormone de l’attachement.[4] Elle est un lien essentiel à la « bibitte » sociale que nous sommes.

Enfin, comme la danse est souvent associée à la musique, elle nous fait profiter des bienfaits de cette dernière, dont l’augmentation des défenses de notre système immunitaire. « La musicienne et neuroendocrinologue Daisy Fancourt, de l’University College de Londres, a par exemple montré que le fait d’écouter de la musique ou d’en jouer stimule le système immunitaire ». [5]

EN RÉSUMÉ

La danse, surtout celle pratiquée en groupe, est une activité physique qui permet la coopération et le rapprochement social, entre autres, par la libération de plusieurs hormones bénéfiques à notre santé physique, mentale et sociale.

  1. Dopamine : Responsable de la réponse de plaisir.
  2. Sérotonine : Responsable de la régulation des comportements et de l’humeur (anxiété et dépression) et de l’apprentissage. Favorise la motivation et la prise de décision.
  3. Ocytocine : Contribue à la détente du corps en diminuant le taux de cortisol responsable du stress et contribue au développement du lien social de l’individu avec ses proches.

RÉFÉRENCES

[1] Une étude sur les bienfaits de la danse métisse sur la santé : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1743563/danse-metisse-danseurs-autochtone-universite-etude-sante-autochtone?fbclid=IwAR2SxvoJbMIiOkaNX_wSnLUM8nuU_QsT48a9QroS4RwmxCIOj35hkUFg2u8.

[2] Le cerveau entre dans la danse : https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/cognition/le-cerveau-entre-dans-la-danse-19330.php.

[3] Cinq bienfaits de la danse sur la santé : https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=bienfaits-danse-sante.

[4] Le cerveau entre dans la danse : https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/cognition/le-cerveau-entre-dans-la-danse-19330.php.

[5] Idem.

Veillée de danse au Festitrad de la Ville de Saint-Gabriel animée par Les Petits Pas Jacadiens. Crédit : Guillaume Morin.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *